De retour de vacances, dans le Morbihan où j’ai vu le soleil tous les jours, de manière assez régulière, mais jamais longue. Genre 5 mn avant une averse de grêle puis grand soleil, puis tempête, puis grand soleil, puis averse de pluie,etc… Bref, vacances bretonnes (au moins on n’est pas déçus) chez les charmants Sylvie et Xavier, du superbe clos du Gusquel près de Vannes. N’y allez pas, sinon ça deviendra trop connu. On en reparlera. Filou était content (oui Sylvie, il monte partout)…

filou

Du coup, pour vous donner une idée de ce que j’ai pu faire à dîner entre deux paysages comme celui- ci (petite excursion à Saint-Malo)

 saintmalo

Ou celui-là (à Port-Louis). Feu ! 

portlouis

Voici quelques recettes compilées. En premier lieu : saint-pierre, artichaut et combawa. Je rappelle que le combawa est un agrume Mauritien qui se nomme aussi combava, cumbava, lime Kaffir ou Makrut. On utilise principalement le zeste, très parfumé (parfois trop), et donc à utiliser parcimonieusement. Et oui, j'ai trouvé du combawa à Vannes...Comme le saint-pierre est un poisson qui va très bien avec l’artichaut, j’ai simplement tourné des fonds d’artichaut (bretons), cuits à l’eau, puis poêlés au beurre, avec le zeste de combawa râpé, et les médaillons de saint-pierre (donc sans la tête, vidés, sans le tour et avec la peau), poêlés eux aussi avec au dernier moment un peu de la poudre « retour des indes » d’Olivier Roellinger. Très parfumé.

 saintpierre

Puis, comme le homard bleu n’était pas trop cher, on a simplement fait du homard, ébouillanté 2mn pour un homard de 500g, puis poêlé au beurre – j’ai utilisé du beurre bordier au yuzu, puisque nous avions poussé la balade jusqu’à Saint-Malo où se trouve la Maison du Beurre Bordier. Un délice, le beurre Bordier. J’en ai pris aussi aux algues, au sel fumé… Pour l’accompagnement du homard, des pommes de terre nouvelles justes cuites dans un peu de beurre et d’eau, et des cébettes justes sorties du jardin de Sylvie. Miam.

 homard

Quelques merveilleuses huitres creuses. Les dernières de la saison…

huitres

Des joues de raie (si vous en trouvez, n’hésitez pas) au beurre d’algues, et aux pommes de terre…

jouesraie

Ou encore cette recette que j’adore : le porc aux palourdes. C’est une recette que l’on fait en Bretagne, mais que l’on trouve également au Portugal sous le nom de « porco alentejana ». Elle consiste à prendre de la viande de porc (pour ma part, j’ai désossé un carré, mais on peut le faire avec du filet mignon), coupée en petits cubes, et mis à mariner au moins 12h dans une marinade constituée de vin blanc sec, laurier, ail, une pincée de paprika, thym, sel, poivre. Il faut ensuite poêler rapidement pour les saisir les cubes de porc, les réserver, faire réduire de moitié le jus rendu additionné de la moitié de la marinade, puis dorer des oignons (et éventuellement du poivron), les verser sur les cubes de porc, mettre le tout dans une cocotte avec les palourdes, rincées mais non décortiquées, la marinade réduite, couvrir et laisser cuire à feu doux 35mn. Servir en parsemant le plat de cébettes et de coriandre fraîche. Une merveille.  

porcpalourdes

Donc comme vous le voyez, on ne s’est pas laissés abattre. Et en plus, nous avons appris à cuisiner les plantes et herbes sauvages. La suite dans le prochain article.