artichauts1

C’est un de mes légumes favoris, et comme nous sommes de retour de vacances, et à l’orée du printemps et que j’en ai assez de manger des racines, je trouve que c’est une alternative agréable aux panais, topinambours et autres bulbes hivernaux, et donc je me suis dit que j’allais partager cela avec vous.

La poivrade est pour moi un artichaut intéressant dans la mesure où il ne nécessite pas, comme le violet ou le camus de Bretagne, d’éliminer une grande partie de ses feuilles. Si vous vous souvenez, c’était Coluche qui disait que l’artichaut est un légume de pauvre, vu qu’on en a plus dans l’assiette lorsque l’on a fini que quand on a commencé. Eh bien la poivrade, on n’en perd pas une miette.

Il faut surtout qu’il soit frais, sans tâches brunes. Essayez de casser une feuille : si la cassure est nette et laisse perler un peu de sève, il est frais.

Je le prépare de nombreuses façons, par exemple cru, citronné, émincé à la mandoline, assaisonné d’huile d’olive, de poivre et de parmesan, en carpaccio d’été. Mais vu qu’on en est encore loin (de l’été), voici la manière la plus facile et la plus versatile de l’accommoder.

artichauts2

Cassez le à la base (ne le coupez jamais : le fait de le casser permet d’arracher les quelques fibres qui le relient à la tige). Commencez par le tourner : enlevez selon la grosseur les 2 ou 3 premières couches de feuilles, coupez le 1/3 supérieur, puis coupez en deux dans le sens de la longueur. Et surtout : citronnez immédiatement l’ensemble de l’artichaut pour éviter l’oxydation, et laissez le tremper dans une petite coupelle d’eau citronnée.

Ensuite, vous pouvez simplement les faire cuire doucement avec une feuille de laurier, un peu de vin blanc, une demi cuiller à café de sucre, un peu de bouillon de volaille, de l’ail et de l’huile d’olive. Le tout à 2/3 de la hauteur des artichauts. Pas la peine de couvrir : cuisez à découvert, à feu doux, et retournez les artichauts de temps en temps. La cuisson prend environ 25mn. Vous obtenez des jolis artichauts confits.

artichauts3

Et que faire avec ? Pour ma part : j’ai pris des pousses d’épinard, que j’ai mélangées avec des pistaches. Je les ai faites sauter à la poêle très rapidement, juste pour « fatiguer » les feuilles.

epinards

J’ai fait des poivrons confits (poivrons + huile d’olive + ail + sucre). J’ai pris des filets de rougets, que j’ai poivrés et désarêtés avec amour et une pince.

rougets

Puis je les ai fait sauter avec quelques tomates italiennes confites, les artichauts, quelques olives de Toscane, et j’ai dressé le tout avec les poivrons (un peu trop) confits et les pousses d’épinard sautées. Et voila pour le printemps qui s’annonce. A très vite...

plat

PS. Ma douce part à Singapour, et donc vu que la dernière fois qu'elle m'a laissé, je me suis ouvert le pied, priez pour que je ne me fasse pas l'amputation d'un organe utile. En cuisine, s'entend ;)